Cherchez dans les Mémoires Akashiques :

Embrasser l’enfant intérieur

Jouez avec nous un moment ici… Imaginez vivre votre vie comme un enfant innocent. Pendant un moment, mettez de côté vos préoccupations terrestres et rappelez-vous, ou si votre enfance ne permettait pas une telle liberté, imaginez vivre ainsi…

Imaginez vous réveiller, impatient de l’aventure du lendemain. Peut-être faisiez-vous quelque chose que vous aimiez avant d’aller au lit et que vous avez hâte de vous réveiller et de faire vos corvées et de jouer à nouveau Peut-être avez-vous la promesse de faire une sortie que vous attendez avec impatience et vous n’êtes pas sûr si c’est demain ou dans dix jours puisque le temps n’est pas un concept que vous maîtrisez pleinement. Peut-être pensez-vous à toutes les choses amusantes que vous pouvez faire dans votre vie. Vous avez peut-être des travaux scolaires et scolaires, mais vous le faites et vous vous en foutez tout en attendant avec impatience le reste du plaisir que vous avez imaginé.

Peut-être que vous regardez quelqu’un de très en colère et différent de vous et que vous le regardez avec un sentiment d’émer « Je me demande pourquoi ils sont si fâchés ? Qu’est-ce qui ne va pas chez eux ? Ils vont bien ?  » Peut-être voyez-vous quelqu’un pleurer. « Je me demande pourquoi ils sont si tristes. Je veux leur faire un câlin. Ça va aller. ” Tu viens du paradis. Tu connais la vérité. Peut-être que quelqu’un que vous aimez est mort. Ils vous manquent mais vous savez qu’ils sont au paradis et vous leur parlez dans votre esprit.

A lire :  Paix et bonheur

Chers, ce sage innocent vit toujours en vous. C’est le toi authentique qui est à ton cœur même. C’est l’esprit pur, non falsifié, innocent, sage, connaissant, confiant, esprit en vous.

  • Peu importe qui a ou n’a pas reconnu ce beau noyau lumineux de votre être, il existe.
  • Peu importe qui vous a abandonné ou contrôlé, ça existe.
  • Peu importe qui vous a chéris, qui vous a défendu, rabaissé, ridiculisé, honteux ou abusé, il existe toujours – non entaché, innocent, pur, sage, et qui attend que vous rameniez cette belle lumière de Dieu à la surface.

Nous vous entendons. « J’ai été abandonné.  » Beaucoup d’entre vous ont été abandonnés par des êtres humains – certains physiquement, et beaucoup émotionnellement – mais vous n’avez pas besoin d’abandonner votre propre esprit pur et beau. « J’ai été abusé.  » Oui, nous voyons ça. Beaucoup d’entre vous ont été traités de façon impensable par ceux qui ont perdu leur capacité de penser et de ressentir de leur esprit des années avant leur naissance. Vous n’avez plus besoin de vous abuser de vous-même en niant la pureté, la grâce et la beauté intérieure. « Mais on m’a volé, volé mon innocence.  » Chers amis, nous comprenons que d’autres qui se sentaient impurs ont convaincu beaucoup d’entre vous que vous n’êtes pas purs, mais c’est un mensonge

Même si quelqu’un a souillé le temple de votre corps, l’esprit à l’intérieur est pur, saint, sans altération et innocent encore.

Vous avez peut-être oublié.

Vous avez peut-être été convaincu par ceux qui étaient convaincus de leurs propres mensonges.

A lire :  deux manières principales de vivre

Vous avez peut-être été conditionné et formé pour plaire aux systèmes de croyance des autres, et néanmoins, cet être pur, sage, innocent, saint existe à l’intérieur, attendant patiemment que vous reconnaissiez sa présence.

Prenez un moment. Respire profondément. Permettez-vous un instant de vous détendre en sachant qu’il y a en vous un être pur, sage, innocent et saint. Ceci n’est pas moins que l’esprit du Divin – sous la forme de votre âme unique, précieuse et très individuelle. C’est votre essence fondamentale, le vrai vous en tant qu’individu. C’est la partie de toi qui, bien que tu l’aies oubliée, ne t’a pas oublié.

C’est la partie de toi qui est pure lumière et qui ne t’abusera jamais mais qui attend patiemment de faire surface, sachant que dès que tu arrêteras de t’abuser, elle surgira à l’intérieur C’est la partie de toi qui ne peut jamais t’abandonner et ne le fera jamais, bien que tu puisses temporairement oublier et ainsi l’abandonner.

Ceci, mes chers, est le vous avec qui vous voulez vous reconnecter ou vous connecter plus profondément parce que c’est le vous qui est sans entrave, sans limite et qui ne connaît aucune limite sur ce qui est possible dans la vie. C’est le toi qui ose rêver.

Prenez le temps de vous connecter à cette partie de vous. Prenez le temps de demander : « Esprit intérieur, innocent, cher cœur de mon être, sage intérieur… (ou quel que soit le nom que vous choisissez) remonte à la surface. Relevez-vous en moi.

Je t’aime Je suis là pour toi. Je ne t’abandonnerai pas une minute de plus. Je ne vous critiquerai pas lorsque vous viendrez en moi, en offrant des suggestions qui ravissent même si elles semblent irréalisables ou impraticables. Je ne nierai pas ta pureté, ton innocence, ou ta sagesse. Lève-toi en moi, et guide-moi. Je t’aime Je sais que tu es la vérité en moi.

A lire :  Êtes-vous un Pléiadien ?

Que voulez-vous que je sache en ce moment ? » Alors attendez. Respire. Attendez que l’être pur, innocent, sage, aimant à l’intérieur vous dise – vous présent – ce qu’il veut que vous sachiez. Alors, soyez ouvert à recevoir les conseils purs, innocents, sages et aimants de votre vrai moi.

Faites-le souvent à des êtres chers, et votre vie commencera à changer. L’enfant divin veut que vous profitiez de la vie et que vous embrassiez chaque instant avec un sens de l’aventure L’enfant divin repose dans la sécurité de l’amour de Dieu.

L’enfant divin ne pense pas juger les faits, la fiction ou la forme. L’enfant divin aime aimer… et les êtres chers, c’est le vrai, profond, réel, sage, innocent, aimant, vous.

Que Dieu vous bénisse ! Nous t’aimons tellement fort.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici